mercredi, 25 juin 2008

Il faut souffrir, pour être d'jeunz

En ce premier jour de soldes, si vous ne savez pas comment dépenser votre argent en futilités - on n'sait jamais, hein? -  je viens à votre rescousse !

Quand on a des ados sous son toit, on n'est jamais en peine pour trouver des trucs intuiles à acheter. Rien que du point de vue vestimentaire, on est toujours très bien lotis.

Par exemple, cette année, si vous voulez avoir l'air "dans l'coup" (mince, expression datée années 30), "in" (années 50), "bath" (années 80) enfin, si vous voulez avoir l'air cool (ça se dit encore ? chu pas sûre...), dans la vaïbe, quoi, il vous faut absolument cette panoplie indispensable, celle qui suit.

La blouse de femme enceinte, qu'on appelle communément "tunique" : la tunique, disponible en taille unique (d'où son nom... sans doute), convient à toutes les silhouettes, transformant même la plus féline ballerine en montgolfière, totalement indentique à sa voisine rondelette. En coton bio, ou en synthétique qui pue, ou en laine qui gratte, la tunique ou blouse ou "biaude", un vêtement informe et uniforme mais qui peut s'adapter à toutes sortes de climats.

 

collage9.jpg

Dernière évolution : un léger cintrage sous la poitrine vient de périmer le vêtement que vous aviez acheté en mars, madame, pensant mettre de côté pour l'été. Pas de chance, si vous n'avez pas ça, vous dé-mo-dée !

 Bref. 

Pour accompagner, la tunique, venues du diable-vauvert, voici les spartiates :

 

collage5.jpg

Très pratiques pour faire du vélo, en plus d'avoir été avantageusement portées dès cet hiver par Kate Moss et Lindsay Lohan (qui vit en Californie, ceci expliquant cela), les spartiates sont le symbole de la crise du pétrole : elle nous rappellent qu'il va falloir vivre à la dure, comme leurs inventeurs, les habitants de la ville de Sparte, célèbre pour être de sacrés durs au mal. Je me rappelle particulièrement, durant les études classiques, avoir frémi au récit de ce jeune ressortissant de la cité hellène qui se laissa dévorer le ventre par un renard qu'il dissimulait sous son manteau, et ce sans un soupir, pour ne pas livrer son secret. En effet, il faut croire qu'à l'époque, il était interdit d'apporter un renard à l'école... vous vous rendez compte ? Quelle époque épique de barbarie !

Donc, en avant pour les spartiates. Vous les avez en doré, argenté, blanc, marron, noir, cuir ou plastique, pour les pôvres petits budgets gens économes et peu regardants sur la durée (en même temps, c'est pas pour garder, hein : dans 2 mois, il n'y paraîtra plus), mais surtout, il FAUT qu'il y ait bien une pièce qui protège les talons ! sinon, c'est PAS des spartiates, et là, vous êtes mortes, mesdames. 

 

Enfin, unisexe, et qui, lui, tient la route depuis l'année dernière (en matière de mode, c'est un phénomène), le pantalon slim.

 

Le pantalon slim est très pratique (comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, qui date un peu mais dont je ne me lasse pas) : il peut à la fois servir de contraceptif masculin et de bas de contention pour les demoiselles. A prôner, donc, sauf peut-être pas de fortes chaleurs. Personnellement, j'en ai essayé un (on me l'avait pour ainsi dire cousu sur le corps, pour le retirer, il m'a fallu un ouvre-boîtes) et au bout de 10 minutes, je ne sentais plus mes doigts de pieds, à cause de la circulation qu'était coupée dans mes genoux que je pouvais plus plier et tout ça (et encore j'ai même pas tenté d'imaginer de rêver de m'asseoir, vêtue de mon slim). Y'a pas, en vieillissant, on devient douillette

On ne dira jamais assez combien les d'jeunz sont héroïques, eux qui portent ce genre de cilice à longueur de journée, même en pleine canicule. D'authentiques... Spartiates.  

 

Commentaires

la quatrième paire de sandalettes elle est orthopédique, non ?

Écrit par : gaël | mercredi, 25 juin 2008

"Bath" des années 80 ? Vous plaisantez ! on entendait déjà le mot dans les années cinquante !

Écrit par : Didier Goux | mercredi, 25 juin 2008

Et remboursée par la Sécu, Gaël (à 35 %) !

DG : si je comprends bien, vous prenez ce billet pour un billet sérieux ? vous croyez que j'ai fait de longues recherches aux archives avant d'avancer ce que j'avance ?
Hé ho, pas l'temps ! c'est les SOLDES ! argghhhh...

Écrit par : Ellie | mercredi, 25 juin 2008

Ah, oui, pardon, j'avais oublié les soldes ! Mais j'ai une excuse : j'ai pieusement conservé mes petites robes de l'année dernière...

Écrit par : Didier Goux | mercredi, 25 juin 2008

A la décharge de notre hôte, je dois dire que toute une génération (la sienne... la mienne du coup) à découvert cette expression dans les années 80 avec ceci :

http://www.bide-et-musique.com/song/1038.html

oui je l'admets, Ottawan a eu plus d'impact sur moi que Boris Vian...

Et pour mettre tout le monde d'accord, en lisant les commentaires, on s'aperçoit que l'expression remonterait même à 1925 !!! Comme quoi ca fait déjà un moment qu'on recycle...

Écrit par : Olivier JL | jeudi, 26 juin 2008

Toute une génération, c'est vite dit... Jamais entendu parler de ces deux zozos ni de leur œuvre impérissable, pour ma part. Je ne peux par contre m'empêcher, au nom de ma ringardise naturelle, de dissocier le mot « bath » de la célibrissime « plus bath des javas » (1924), de Georgius (1891-1970), interprétée ici en 1961 par Barbara :

http://www.dailymotion.com/video/xi2n2_barbara-la-plus-bath-des-javas

Quant au mot lui-même, il a été employé pour la première fois depuis quand même un peu plus longtemps que 1925 puisqu'il est « relevé en 1804 chez Stendhal en emploi interjectif et depuis 1846 en emploi adjectif », signale le Robert - Dictionnaire historique de la langue française, dans son édition de 1998. Le site du CNRTL dit du reste la même chose :

http://www.cnrtl.fr/definition/bath

Prochain sujet de discussion : les occurrences du mot « cothurne » dans les chansons de Boris Vian.

Écrit par : Chieuvrou | vendredi, 27 juin 2008

Dans le "Tango des perceurs de coffres-forts" ?

Écrit par : Didier Goux | vendredi, 27 juin 2008

Bonne réponse ! Vous revenez en deuxième semaine, sous les applaudissements du public !

Écrit par : Chieuvrou | vendredi, 27 juin 2008

oh hé, facile ! suffit de taper Vian et cothurnes chez Gogole (dont je soupçonne Mossieur Chieuvrou d'être actionnaire ... alors, content d'avoir réussi à éliminer Bill Gates, au fait ? )

Je rajoute que le titre intégral est "Tango interminable des perceurs de coffre-fort".

NA !
Sur ce, je pars en ouikend, et pas en cothurnes, en tongs (et maillot de bain !)

RE NA !

Écrit par : Ellie | vendredi, 27 juin 2008

Mon oubli du "interminable" prouve que je me suis pas fait aider.

(Ou alors que je suis encore plus malin et retors que ce qu'un vain peuple pense.)

Écrit par : Didier Goux | vendredi, 27 juin 2008

En même temps, si tu n'aimes ni les tuniques, ni les spartiates, ni les jeans slim (mais qu'aime-t-elle donc ?) ce n'est pas très utiles de faire les soldes !
:-)

Écrit par : monsieur Poireau | vendredi, 27 juin 2008

bonne conclusion : je vais faire des économies.
Ah mais... y'a des soldes sur les parfums, aussi et justement, j'ai repéré mon jus d'été : "un Jardin sur le Nil"

Écrit par : Ellie | lundi, 30 juin 2008

Pour moi, ce sera « Un jars nain sur le Dil ».

(le Dil étant, comme chacun sait, le principal bras d'un affluent d'un charmant ruisselet du Haut Hurepoix)

Écrit par : Chieuvrou | lundi, 30 juin 2008

Dois-je en conclure que vous avez un faible pour les oies ?

Écrit par : Ellie | lundi, 30 juin 2008

Merci pour la vidéo vraiment très sympa... Par contre désolé pour le reste je suis pas trop branché fringue de nana, j'espère que tu m'en voudras pas :p

Écrit par : Morcheeba | lundi, 30 juin 2008

Un faible pour les oies ? Que voulez-vous, je resterai à jamais un jeune coq de village. Cela étant, il n'est pas exagéré de dire que la jeune oie blanche est de nos jours une espèce plus que menacée. Dans les quartiers bourgeois eux-même, où elle avait coutume de s'ébattre, elle est progressivement remplacée par la bécasse ordinaire, la dinde gloussante ou la pintade tricolore. Triste pour la biodiversité, tout ça...

Écrit par : Chieuvrou | mardi, 01 juillet 2008

Même la jeune oie blanche aurait tendance à vieillir. Si ça continue, il va falloir que ça cesse.

Écrit par : Ellie | mercredi, 02 juillet 2008

Très intéressant cet article !!

Écrit par : Vêtement de marque | samedi, 19 juillet 2008

Écrire un commentaire